A Road To Hell
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Livre d'Or  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où suis-je ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
...
...

avatar
Neige du matin

Nombre de messages : 19
Age : 20
Rang : Apprentie guerrière
Particularité : Chieuse
Votre clan : Töhimite
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Où suis-je ? [Libre]   Ven 20 Juil 2012 - 13:28






Où suis-je ?






Là, devant moi, une termitière grouillant d'humains en tout genres, certains a fourrures brunes, blondes ou rousses, longue, courte et certain même sans rien. Ils portaient de drôles de chose sur eux, avec des couleurs et des motifs me faisant mal aux yeux. Le bruit de leurs paroles incomprénssibles, résonantes dans mes oreilles, me donnant une migraine.
Soudain, leurs petits courrurent vers moi, je resta pétrifier. Ils rigolère et me touchèrent. Un adulte cria des paroles comme ceci : « Les enfants ne toucher pas au gros chien et revener ! » Les petit repartir lentement, me laissant groggy, planté sur place. Reprennant mes esprit, je recula et me coucha entre plusieurs buissons de bruyères


Nelly se cacha entre plusieurs buissons. Le bourdonnement inscessant des humains stresser la jeune louve qui rentrait et sortait les griffes dans la terre meuble. Elle ferma les yeux, repensant au bruit de la nature pour chasser celui de la ville. De drôles de choses, servant de "chaussures" pour les humains baleyer le sol sous le nez de la brune. Nelly reçut un nuage de poussière en pleine tête. Elle ne pu s'empêcher d'eternuer. Un humain s'arrêta et observa les alentours, Nelly se recroquevilla et attendit qu'il parte. Soudain, un humain lança un truc collant sur elle. La brune sursauta. Le machin se colla a ses poils. Elle ne réusit pas a l'enlever. Completement perdue, elle observa un nouvel humain lui jetter une brindille fumante. Bientot, Nelly commença a tousser, avant de sortir, fonçeant dans les humains, avant de se cacher dans un recoin entre des arbres et des rochers. Perdue, elle poussa un petit cris, espérant qu'un loup passe par ici.
Revenir en haut Aller en bas
......
......

avatar
Lou

Nombre de messages : 30
Age : 21
Particularité : Mon loup est insupportable et moi j'adore le nutella ! 8D
Votre clan : Solitaire
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Où suis-je ? [Libre]   Ven 20 Juil 2012 - 16:40

Je roupillais tranquillement dans le champ de blé, afin de récupérer après ma longue chasse d'hier soir. En effet, j'avais traqué une sorte de cochon sauvage mais qui n'était pas un sanglier. Cette bestiole était assez bizarre, elle se dandinait, faisait des bruits curieux... Enfin bref, je l'ai suivie pendant une bonne heure pour qu'elle s'épuise un peu. La nuit tomba et la bête s'approcha d'un point d'eau que je ne connaissais pas. Elle s'y abreuva et engloutit d'impressionnantes gorgées d'eau. Je me suis assis dans des buissons pour observer l'animal qui me donnait de plus en plus faim. L'heure passait et mes paupières se faisaient plus lourdes à chaque minute qui passait. Soudain, la bête s'assit en face du point d'eau et ne bougea plus. Je regardai la lune se refléter dans l'eau et je jugeai que c'était le moment idéal pour venir à bout de cette bestiole. Je m'approche très lentement de ma proie en m'aplatissant comme je pouvais sur le sol. Je finis par lui sauter dessus mais la force de l'impact nous envoya tous les deux à l'eau. Je tentai de m'agripper à sa gorge pour l'empêcher de s'enfuir et pour l'étouffer un peu. Mais l'animal réussit à m'entraîner hors de l'eau avec lui. Il commença à se ruer dans tous les sens en poussant des cris bizarres. Je faisais tout mon possible pour rester accroché à sa gorge mais il réussit à me faire tomber. Je repris rapidement mes esprits et je le regardai qui s'apprêtait à me charger. Je reculai et finis par être pris au piège contre un gros rocher. L'animal me fonça dessus. J'ai eu le réflexe au bon moment de m'écarter, juste à l'instant où il allait me percuter. Il se prit donc le grand rocher en pierre qui céda à cause du choc et qui lui tomba dessus. Il mourut sur le coup. J'ai eu du mal à croire ce que j'avais vu. Mais bon, il ne fallait laisser une telle prise se perdre. J'ai donc mangé à ma faim cette nuit-là.

Je me réveille ce matin, dans le champ de blé des terres libres, à cause de ce maudit soleil qui m'agresse les yeux. Je pousse un long soupire et je me lève après quelques hésitations. Après un long bâillement et quelques étirements, je me suis mis en marche sans savoir vraiment où aller. Je vois au loin la petite ville des bipèdes. J'y suis allé une nuit et résultats des courses ; un de ces êtres à deux pattes, avec des poils blancs sur la tête, me frappait avec un bout de bois recourbé au bout. Il criait à m'en faire saigner les oreilles. Depuis cette nuit, je n'y suis pas retourné. Mais bon j'avoue que ça me tente bien d'aller faire un petit " coucou " à ses étranges créatures. Je descends donc sur leur territoire en évitant tous ses trucs qui vont à toute allure sans s'arrêter et qui crache de la fumée. Je tousse et préfère aller vers un endroit plus calme. J'arrive à détecter parmi toutes ses odeurs nauséabondes, le parfum d'une louve. Qu'est-ce qu'elle peut bien faire ici ? S'est-elle perdue ? J'en sais rien. Je suis donc son odeur vers un coin où les bipèdes sont particulièrement agités. Sentant le parfum de la louve s'accentuer ici, je la cherche de mon regard noisette. Je finis par voir une louve qui a sûrement quelques mois de moins que moi. Elle semble perdue à cause de ces affreux bipèdes sans cœur. Il ne faut la laisser comme, il faut l'aider ! Je m'avance vers les humains qui l'ennuient et me mets à gronder sauvagement en hérissant ma fourrure pâle. Ils n'ont pas l'air très décidés à partir et commencent à me chercher avec un bout de bois qui se trouvait là. Mais bien que jeune, je suis aussi têtu et non trouillard. Je grogne de plus belle et attrape leur bâton avant de le casser en deux. Le second morceaux reste dans la main d'un des bipèdes alors que je lâche l'autre. Ils reculent un peu et je fais claquer mes crocs pour les faire partir. Ils laissent tomber leur morceau de bâton et s'éloigne de nous. Je rentre mes crocs et me retourne vers la louve.

- Est-ce que ça va aller ? lui demandai-je.

Je m'assois en face d'elle et la regarde de haut en bas, pour voir si elle n'est pas blessée. Je suis peut être provocateur et arrogant mais je déteste voir mes congénères se faire brutaliser par de vulgaires bipèdes.





[ Je me permets de te répondre . ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
 

Où suis-je ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» L'amoureuse des armes (libre)
» Où suis-je ? [Libre]
» Où suis-je ? [Libre]
» je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur. ( billie ) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Louvia » •• Design by foliuca :: 
 :: « Ville » :: » Parc
-